7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 10:50

Première partie : DEFINITION DE L’ESPACE ETUDIE.

01

 

1) Morcellement et immensité

02

 

■ L’Asie du Sud-est

02'

 

2) Repères historiques.

■ La colonisation.

03

■ L’Indochine française

02''

 

■ La seconde guerre mondiale en Asie

04

 

■ La guerre de Corée (1950-1953)

05

 

3) Aspects géopolitiques.

06

 

■ La question de Taïwan, vue par… la République Populaire de Chine :

07

 « Le problème de Taiwan englobe trois aspects suivants :

1. Le problème de Taiwan, légué par la guerre civile de la Chine, relève purement et simplement d' une affaire intérieure de la Chine. Le ler Octobre 1949 , a été fondée la République populaire de Chine ; après leur défaite, une partie des personnes militaires et administratives du Kuomintang se sont retirées à Taiwan. Appuyés par le gouvernement américain, ils ont établi par la force armée un régime séparatiste à Taiwan. Ainsi, le problème de Taiwan est-t-il tout d'abord, le problème des relations entre le gouvernement de la République populaire de Chine dont la capitale est à Beijing et qui est l'unique gouvernement légal représentant tout le peuple chinois d'un côté et les autorités de Taiwan de l'autre. Il doit être résolu par les Chinois des deux côtés du détroit de Taiwan.

2. Le problème de Taiwan réside dans le fait que le gouvernement et le peuple chinois sauvegardent la souveraineté et l'intégrité territoriale du pays, défendent la dignité nationale et s'opposent aux interventions étrangères. Le gouvernement américain doit observer strictement les principes des trois communiqués conjoints sino-américains, remédier totalement et mettre fin à toutes ses pratiques erronées visant à intervenir dans les affaires intérieures de la Chine et à empêcher sa réunification en profitant du problème de Taiwan.

3. Le problème de Taiwan est en fait une lutte entre la sécession et l'anti-sécession, entre « l'indépendance de Taiwan » et l' « anti- l'indépendance de Taiwan ». Le coeur du problème est une lutte entre le principe d'une seule Chine et le complot de  « deux Chine ». Le gouvernement et le peuple chinois persistent dans le principe d'une seule Chine, s'opposent résolument à tous les complots visant à diviser la patrie et la nation, à toutes les tentatives de créer «  deux Chine », « une Chine et un Taiwan » ou « l'indépendance de Taiwan ».

http://www.fmprc.gov.cn/fra/ljzg/665/t1420.htm

 

4) Démocratie et droits de l’homme.

■ L’Inde, plus grande démocratie du monde ?

09

 

■ Bibliographie sur les questions politiques en Inde :

10

11

 

■ La question des droits de l’homme en Chine

13

12

 

■ Evolution économique et stagnation politique en Chine.

14

15

 

Deuxième partie : UN ESPACE EN PLEINE TRANSITION.

 

1) L’Asie, une terre de contrastes.

■ Le peuplement du continent asiatique.

H

 

■ Typologie des pays d’Asie :

- Les pays leaders : Japon – Chine

- Les « dragons » : Corée du Sud – Taiwan – Singapour

- Les « tigres » : Malaisie – Indonésie – Thaïlande - Philippines

- Les P.M.A. (Pays les moins avancés) : Laos – Cambodge – Mongolie – Vietnam – Myanmar - Timor oriental - Corée du Nord.

 

2) Richesse et pauvreté

■ L’I.D.H. (Indicateur de Développement Humain) en Asie.

G

 

■ L’A.S.E.A.N : Association des Nations du Sud-Est Asiatique.

17'

Organisation politique, économique et culturelle regroupant 10 pays  du sud-est asiatique :Bruneï, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Myanmar (Birmanie), Philippines, Singapour, Thaïlande, et Viêt Nam

http://fr.wikipedia.org/wiki/Association_des_nations_de_l%27Asie_du_Sud-Est

 

3) L’environnement

■ CO2 : la Chine responsable de 24% des émissions

18La Chine arrive en tête de liste des pays émetteurs de CO2 avec 24%, suivie par les États-Unis (21%), l’UE-15 (12%), l’Inde (8%) et la Fédération Russe (6%). Ensemble, ces pays représentent 71% des émissions mondiales (…).

Les émissions de la Chine, en augmentation d’environ 8%, représentent les deux tiers de cette hausse globale. De petites contributions sont dues à l’Inde, les États-Unis et la Fédération Russe, contrairement à l’Union européenne (UE-15), où un hiver relativement chaud et le prix élevé du carburant ont eu pour résultat une diminution de 2% dans les émissions de CO2. L’augmentation des émissions de CO2 (…) est principalement attribuable à une augmentation de 4,5% dans la consommation mondiale de charbon, à laquelle la Chine a contribué pour plus de 70%. À l’heure actuelle, les émissions de CO2 par personne en provenance de la Chine, de l’UE-15 et des États-Unis sont environ de 5, 9 et 19 tonnes de CO2, respectivement (…)

Augmentation globale des émissions de CO2 : la tendance se maintient.

19L’Inde, les États-Unis et la Russie sont chacun responsables d’environ 10% de l’augmentation globale. Depuis 1990, les émissions mondiales de CO2 dues à l’utilisation des combustibles fossiles et à la production de ciment ont augmenté d’environ 34%.

Ces chiffres incluent non seulement le CO2 provenant de la combustion de énergies fossiles, mais aussi d’autres activités industrielles, telles que la production de ciment, et autres utilisations des combustibles (par exemple, sous forme de matière première pour la production de produits chimiques) et le torchage et la ventilation des gaz inutilisés dans la production pétrolière et gazière.

Globalement, ces activités ne représentent qu’environ 8% du total des émissions de CO2, mais il y a des exceptions notables, comme la Chine (13%) et le Brésil (11%). Les émissions de CO2 résultant du déboisement, des incendies de charbon souterrains et des feux de tourbe ne sont pas incluses parce qu’elles sont très incertaines, assez mal quantifiées ou non directement liés aux activités humaines.

Les causes sous-jacentes à la croissance des émissions

AL’augmentation des émissions mondiales de CO2 est principalement attribuable à la combustion des combustibles fossiles, charbon, pétrole et gaz naturel. Les combustibles fossiles restent la source d’énergie la plus utilisée pour répondre à la demande croissante d’énergie (…)

Les conditions météorologiques et les prix élevés du carburant influent sur la consommation mondiale d’énergie.

Les prix élevés du pétrole de ces dernières années ont eu un impact sur la consommation de pétrole (…). En Europe, un hiver relativement doux, associé aux prix élevés du carburant, a eu pour effet une atténuation des émissions de CO2 (…).

Le top 5 : Chine, États-Unis, Union européenne, Inde et Russie.

BAprès avoir dépassé les émissions des États-Unis de 8% en 2006, les émissions de la Chine sont maintenant estimées environ 14% supérieures à celles des États-Unis. La Chine arrive en tête de liste des pays responsables d’émissions de CO2, produisant environ un quart du total mondial (24%), suivie par les États-Unis (21%), l’UE-15 (12%), l’Inde (8%) et la Fédération Russe (6%). Ensemble, ces pays représentent 71% des émissions mondiales de CO2. Toutefois, dans la mesure où l’importance de la population et le niveau de développement économique diffèrent considérablement entre ces pays, les émissions par habitant produisent un classement très différent : les émissions de CO2 par personne aux États-Unis, Russie, UE-15, Chine et Inde sont respectivement environ de 19,4, 11,8, 8,6, 5,1 et 1,8 tonne de CO2, actuellement.

La Chine produit la moitié du ciment dans le monde.

CParmi tous les procédés industriels, non compris la combustion de carburant fossiles, la production de ciment est la principale source de CO2. Elle contribue à environ 5% du total des émissions mondiales provenant de l’utilisation des combustibles et des autres activités industrielles. Avec une hausse de production de 10% en 2007, la part de la Chine dans la production mondiale de ciment est d’environ 50% aujourd’hui.

La fabrication du ciment est responsable de près de 20% des émissions de CO2 de la Chine, si l’on inclut celle due à la combustion de combustibles pour le chauffage des fours. La reconstruction des habitations de plus de 5 millions de personnes après le tremblement de terre qui a récemment frappé la province du Sichuan, pourrait faire monter en flèche la demande de ciment. Les autres activités économiques responsables de l’accroissement des émissions de CO2 en Chine sont la production d’électricité et la production d’acier. Bien que les émissions dues au transport routier augment de plus en plus rapidement, en valeur absolue les émissions de CO2 dues à la production d’électricité sont environ dix fois plus importants.

L’exemple de la Chine montre que lorsque d’autres pays commenceront à connaître un processus semblable d’urbanisation rapide et d’industrialisation, les émissions de CO2 de l’industrie du bâtiment seront également renforcées en raison d’une forte augmentation de la fabrication de ciment. Au cours des cinq dernières années, les hausses les plus importantes des émissions liées au ciment dans d’autres pays - en valeur absolue - sont observables en Inde, Turquie, Vietnam, Espagne, Mexique, Pakistan et Arabie saoudite. Toutefois, celles-ci ne sont pas comparables avec l’augmentation constatée en Chine, qui a été dix fois plus forte que celle de l’Inde.

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2066

 

■ Pollution en Thaïlande : l’exemple de Bangkok.

22

■ Japon : la « maladie de Minamata »

H

Ihttp://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_de_Minamata

 

Troisième partie : EMERGENCE DE LA CHINE : ENJEUX ET DEFIS.

F

 

1) Aspects de la puissance chinoise

D

E

24

25

 

2) Un Etat unitaire et non fédéral.

25'Les entités territoriales de rang provincial, qui relèvent directement du pouvoir central comptent :

23 provinces

4 municipalités :

- 3 grandes métropoles littorales auxquelles ont été intégrés leurs districts périphériques, initialement ruraux (Pékin, Tianjin, Shanghai) ;

- et Chongqing, séparée du Sichuan et créée en 1996, qui réunit l'essentiel des districts le long du réservoir du barrage des Trois Gorges.

5 régions autonomes, qui sont de vastes territoires où la capacité administrative des nationalités minoritaires est reconnue à l'échelle provinciale :

- Mongolie intérieure (nationalité mongole),

- Ningxia (hui ou chinoise musulmane),

- Xinjiang (ouïghoure),

- Tibet (tibé­taine)

- et Guangxi (Zhuang).

2 régions d'administration spéciale : Hong Kong et Macao, depuis leur rétrocession respectivement en 1997 et 1999.

 

3) Déséquilibres.

■ Le peuplement.

25''

 

■ L’I.D.H. (Indicateur de développement humain).

25'''

 

■ Villes et campagnes.

26

29

30

31

32

Partager cet article

commentaires