2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 18:57

 

Japon-2010 8672 Voyage de groupe au JAPON du 22 octobre au 2 novembre 2010.  

 

Ce voyage a été organisé pour un petit groupe à titre personnel, et non par l’Université.

 

Cette année, nous avons découvert les jardins et l’art floral sous ses différentes formes, ainsi que son architecture, traditionnelle et contemporaine. Le jardin japonais se trouve partout : dans les maisons privées,  les parcs, les temples bouddhistes, les sanctuaires shintoïstes ou encore les châteaux… C’est dans ces lieux variés, à l’atmosphère magique, que nous avons évolué tout au long de ce voyage. Au Japon, l’aménagement des jardins est un art aussi important et respecté que la calligraphie, avec laquelle il partage le même code esthétique. À l’inverse des jardins occidentaux à la composition géométrique, les jardins japonais cherchent à interpréter et idéaliser la nature tout en limitant l’apport d’artifices. Cet accent mis sur les jardins a bien sûr été conjugué à une visite globale de ce pays fascinant et notamment de deux de ses villes clés, Tokyo et Osaka. Nous y avons découvert aussi bien de vieilles traditions, liées à la cuisine, aux geishas et à leurs magnifiques kimonos qu’une architecture époustouflante et un mode de vie à nul autre pareil. Nous avons en particulier visité des réalisations architecturales de Tadao Ando et de Tange Kenzo.

 

Points forts du voyage :

 

■ TOKYO : Le temple shintoïste de la famille impériale au milieu d’un parc tranquille et majestueux, le Japon-2010 8376quartier de Ginza, le pont de Jinghu-bashi - lieu de rencontre dominicale de la jeunesse tokyoïte mi-branchée mi-marginale - la rue d’Omotesando - celle des boutiques branchées ayant fait leur nid dans des réalisations architecturales des plus grands créateurs actuels (Toyo Ito, Waro Kishi, etc...), c’est le mélange qu’offre la capitale. Tokyo, c’est aussi Rappongi, qui regroupe dans un périmètre restreint centres design, musées privés et boutiques de luxe ; le National Art Center et le 21_21 qui présentent la création la plus actuelle ; le Suntory Museum, construit par Kengo Kuma, qui propose des expositions temporaires de qualité concernant l’art traditionnel japonais ; et le Mori Museum, situé en haut de la tour du même nom et dont les expositions bénéficient en général d’une mise en scène épurée et inventive.

 

Mont-Fuji-Wallpaper■ HAKONE : C’est un des endroits idéaux pour voir le Mont Fuji-Yama tout en se promenant dans une nature généreuse et multiple : sources chaudes volcaniques d’Owakudani, le « chemin de corde » d’Hakone et son musée de sculptures en plein air, le mont Komaga-take et le lac Ashi sur lequel il est possible de faire petite croisière.

 

Japon-2010 8466

■ NARA : Un parcours pédestre permet de découvrir les merveilles de cette très ancienne capitale impériale : le parc aux daims, mondialement connu pour son millier d’animaux qui se baladent librement dans un vaste territoire ouvert au public et sur lequel se situent quelques-uns des plus beaux temples japonais, comme le Todaiji avec sa gigantesque statue en bronze de Bouddha ou encore le sanctuaire shinto de Kasuga, connu pour ses centaines de vieilles lanternes en pierre perdues dans la belle forêt qui le jouxte. Et un peu en dehors de Nara, il faut visiter le temple Horyuji, le plus ancien du Japon, qui recèle quelques trésors et à la particularité d’être une des plus vieilles structures en bois du monde.

 

Japon-2010 8602■ KYOTO est une ville fascinante, aux richesses innombrables, liées à son passé de capitale durant de nombreux siècles. On peut y visiter le château de Nijo, dont les grandes pièces sont séparées par de superbes paravents à la feuille d’or, et qui est également entouré d’un grand jardin dessiné par le maître de thé et de jardins Kobori Enshû ; le très beau jardin du sanctuaire d’Heian-Jingu, représentatif des jardins de l’époque Heian ; le vieux temple de Kiyomizu-dera et sa cascade sacrée ; et bien sûr, le fameux Pavillon d’Or, dont l’étang et le jardin sont particulièrement délicats. Quant au temple de Ryoan-ji, il constitue une excellente introduction aux jardins de style kare-sansui (paysages secs) : à l’abri de murs de terre, une quinzaine de rochers figurent des écueils dans une mer de sable. Pour compléter la visite de Kyoto, il faut se balader dans le quartier des geishas et des divertissements, le Gion


Japon-2010 8668

 

Japon-2010 0598■ HIROSHIMA : Le Parc de la Paix, le Mémorial National de la Paix, le cénotaphe conservant le nom des victimes de la bombe, le Genbaku Dome et bien sûr l’excellent musée, tout ici est une leçon d’histoire. Mais Hiroshima, c’est aussi la possibilité d’une excursion sur l’île de Miyajima, qui est un des joyaux de la côte de Sando : on y trouve le fameux torii rouge à moitié immergé dans l’eau qui donne à l’île entière un caractère sacré et le sanctuaire d’Itsukushima-jinja. Sur cette île se trouve, en plus du temple, la pagode de quatre étage surplombant le sanctuaire, le Montmisen, la maison du trésor et le musée municipal de l’Histoire et du Folklore.

Japon-2010 8867■ KOBE et OSAKA permettent de découvrirquelques réalisations majeures de Tadao Ando, enfant de la région, notamment le Hyogo Prefectural Museum of Art de Kobe, sa Row House à Sumiyoshi et le Suntory Museum d’Osaka.

Japon-2010 9033

 

 

Partager cet article

commentaires