23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 13:11

Kyoto - Musée national 025Voyage de groupe au JAPON du 12 au 24 avril 2008.

 

Ce voyage a été organisé pour un petit groupe à titre personnel, et non par l’Université.

 

Découvrir le Japon, c’est capter ses incroyables paradoxes, la puissance de sa contemporanéité et le raffinement de ses traditions. Voyager au Japon, c’est chercher toujours nos repères, enfouis dans une forêt de signes hermétiques. Notre voyage a commencé par Tokyo, mégapole unique en son genre, puis nous sommes entrés dans un Japon moins connu, plus proche de la nature et de son histoire, de la vallée de Shokawa à Kanazawa, en passant par Takayama. Le monde des samouraïs, des toits de chaume et des esprits… Puis nous avons découvert l’exceptionnelle Kyoto, sans oublier Nara, de façon à nous imprégner de cette dimension sacrée qui baigne encore tout le pays. Nous avons admiré, à cette occasion, des trésors artistiques à l’esthétique et à la philosophie si particulières. Le voyage s’est terminé par l’éblouissante vie nocturne d’Osaka…  

 

Points forts du voyage :

 

Japon-2008 8402■ TOKYO : Le temple shintoïste de la famille impériale au milieu d’un parc tranquille et majestueux, le quartier de Ginza, le pont de Jinghu-bashi - lieu de rencontre dominicale de la jeunesse tokyoïte mi-branchée mi-marginale - la rue d’Omotesando - celle des boutiques branchées ayant fait leur nid dans des réalisations architecturales des plus grands créateurs actuels (Toyo Ito, Waro Kishi, etc...), c’est le mélange qu’offre la capitale. Tokyo, c’est aussi Rappongi, qui regroupe dans un périmètre restreint centres design, musées privés et boutiques de luxe ; le National Art Center et le 21_21 qui présentent la création la plus actuelle ; le Suntory Museum, construit par Kengo Kuma, qui propose des expositions temporaires de qualité concernant l’art traditionnel japonais ; et le Mori Museum, situé en haut de la tour du même nom et dont les expositions bénéficient en général d’une mise en scène épurée et inventive.

 

Takayama - Divers 010TAKAYAMA : Après la mégapole ultramoderne tokyoïte, cette petite ville qui a gardé son cachet d’antan, avec ses magnifiques résidences anciennes, est une étape idéale… De là, il est possible de partir pour une journée dépaysante à travers la vallée de Shokawa, une région du Japon longtemps inaccessible, même aux Japonais, en raison de sa situation géographique. La beauté du paysage est inoubliable, et on y voit de vieilles maisons de campagne comme il n’en reste presque plus...

Shirakawago - Photos Nicole 001

 Kanazawa - Kenroku-en 002KANAZAWA alterne l’ultra-contemporain, avec le musée du XXIe s., et le traditionnel, avec ses fameux quartiers de geishas et de samouraïs. Au programme, le château, le jardin de Kenroku-en (un des plus beaux du Japon), le temple Ninja, une résidence de Samourais et le musée d’art contemporain…

 

KYOTO est une ville fascinante, aux richesses innombrables, liées à son passé de capitale durant de nombreux siècles. On peut y visiter le château de Nijo, dont les grandes pièces sont séparées Kyoto - Jardin zen Daitoku-ji 020par de superbes paravents à la feuille d’or, et qui est également entouré d’un grand jardin dessiné par le maître de thé et de jardins Kobori Enshû ; le très beau jardin du sanctuaire d’Heian-Jingu, représentatif des jardins de l’époque Heian ; le vieux temple de Kiyomizu-dera et sa cascade sacrée ; et bien sûr, le fameux Pavillon d’Or, dont l’étang et le jardin sont particulièrement délicats. Quant au temple de Ryoan-ji, il constitue une excellente introduction aux jardins de style kare-sansui (paysages secs) : à l’abri de murs de terre, une quinzaine de rochers figurent des écueils dans une mer de sable. Pour compléter la visite de Kyoto, il faut se balader dans le quartier des geishas et des divertissements, le Gion…

 

Kyoto - Fushimi-Inari Taisha 007

  

Nara - Temple Yakushi-ji 002■ NARA : Un parcours pédestre permet de découvrir les merveilles de cette très ancienne capitale impériale : le parc aux daims, mondialement connu pour son millier d’animaux qui se baladent librement dans un vaste territoire ouvert au public et sur lequel se situent quelques-uns des plus beaux temples japonais, comme le Todaiji avec sa gigantesque statue en bronze de Bouddha ou encore le sanctuaire shinto de Kasuga, connu pour ses centaines de vieilles lanternes en pierre perdues dans la belle forêt qui le jouxte. Et un peu en dehors de Nara, il faut visiter le temple Horyuji, le plus ancien du Japon, qui recèle quelques trésors et à la particularité d’être une des plus vieilles structures en bois du monde.

 

Osaka - Quartier Dotomburi 002-copie-1■ OSAKA : "Anéantie sous les bombes de la seconde guerre mondiale, cette ville a su revivre après 1945, tel l’oiseau sacré du bouddhisme, le phénix (…). Située au fond d’une immense baie découpée, communiquant avec la mer Intérieure, Osaka est parfois surnommée la « Ville aux pieds dans l’eau ». C’est le plus grand port du Japon. Si ses pieds et ses jambes sont dans l’eau c’est qu’elle tire l’essentiel de sa prospérité des échanges maritimes, et ceci depuis sa fondation. Née de la mer, faite pour la mer, arrosée par des rivières venues des montagnes avoisinantes (…), emportée par les vagues de la prospérité, happée par le courant du progrès industriel et commercial, Osaka est une puissante mégapole (…)." Extrait.

Partager cet article

commentaires