22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 20:21

Inde-du-nord-2009 1336Voyage de groupe en INDE du 8 au 22 février 2009.  

 

Ce voyage a été organisé pour un petit groupe à titre personnel, et non par l’Université.

 

Terre de mémoire, habitée depuis le XIIe siècle par d'intrépides guerriers rajpoutes qui se prétendaient les descendants du Soleil, de la Lune ou du Feu, regroupés en clans autour de quelques puissantes familles, dont les princes vivaient dans des forteresses imprenables ou dans de somptueux palais... Terre de religion où les temples sont d'une grande beauté, dentelles de marbre parées de sculptures de divinités aux formes dansantes et rondes. Terre de couleurs, du turban des hommes, rose, rouge ou jaune aux jupes des femmes, brodées de fils d'or ou d'argent et incrustées de miroirs, autant de signes de vie qui explosent dans l'ocre du désert. Mais aussi spiritualité d’une densité exceptionnelle comme à Varanasi (Benares) ou Khajuraho, qui transforme le voyage en expérience inoubliable.

 

Points forts du voyage :

 

Inde-du-nord-2009 0985■ UDAIPUR : Udaipur, inspiratrice des poètes, oasis de beauté dans le désert du Rajasthan... On peut y visiter le Palais de Fateh Prakash, où se trouve la Crystal Gallery, qui abrite un incroyable ensemble de meuble et d’objets en cristal ; l’opulent Palais de la ville, fierté des anciens gouverneurs, qui mélange style rajput et moghol ; le jardin du Saheliyon ki Bari ; le Temple de Jagdish ; le musée indien des arts populaires du Bhartiya Lok Kala Mandir. A Udaipur, on peut faire aussi une excursion en bateau sur le lac Pichola, belle étendue d’eau peu profonde parsemée de palais de marbre blanc, de ghats et de pavillons de chasse éparpillés sur une colline sauvage.

 

Inde-du-nord-2009 1105■ RANAKPUR est connu pour les temples jaïn, qui bénéficient d’un cadre naturel des plus bucoliques, au bord d’une petite rivière. Leur réalisation est exceptionnelle, notamment le temple d’Adinatha et ses 1444 colonnes ciselées en marbre blanc, dont la vocation à l’origine (XVe s.) était d’évoquer le royaume céleste des tirthankara, les passeurs de gué. On y trouve également de nombreuses sculptures d’apsaras, nymphes d’une grande beauté que les dieux utilisaient pour séduire les yogis, devenus trop puissants par leurs exercices de méditation.

 Inde-du-nord-2009 4954

■ PUSHKAR est une petite ville très agréable en bord de steppe, connue pour sa fameuse foire aux chameaux, mais méritant une halte également en-dehors de celle-ci. Pushkar est une des villes les plus sacrées d’Inde. On s’y balade autour du lac sacré et de ses ghats.

 

Inde-du-nord-2009 0189■ JAIPUR, la « ville rose » du Rajasthan, est surtout connue pour le Palais des Vents, le Hawa Mahal. Mais Jaipur, c’est aussi le Palais de la Cité (partie du complexe palatial qui appartient toujours à la famille royale) ; l’observatoire de Jantar Mantar, construit en 1728, qui bien que situé au cœur d'une ville turbulente, l'observatoire est baigné d’une atmosphère tranquille et sereine ; la forteresse d’Amber et le Palais de l’Eau, situé au milieu d’un petit lac couvert de jacinthes : un faux palais, constitué d’une structure architecturale à la fois fantaisiste et fonctionnelle qui permettait aux femmes de la cour de contempler le spectacle de la rue à l'abri des regards indiscrets.

 

Inde-du-nord-2009 1464■ AGRA, et le Taj Mahal... Edifié en 1653 après 17 ans de travaux effectués par 20.000 hommes, c’est le monument funéraire de l’épouse préférée de Shah Jahan et l’un des plus beaux gestes d’amour incarné dans une architecture pure et émouvante. Agra, c’est aussi le fort, cette puissante forteresse en grès rouge, véritable labyrinthe de palais, de cours et de pavillons, qui offre une harmonieuse synthèse des arts musulman, persan et hindou.

 

■ ORCCHA est une belle cité médiévale, dont on peut apprécier le calme : une étape idéale en Inde… ! La ville se trouve à une dizaine de kilomètres au sud de Jhansi sur un plateau entouré de petites montagnes formant ainsi un site aisément défendable. Certains palais abritent en leur sein les plus belles peintures de l’école de Bundela.

Orccha-Panorama-02.TIF

 Khajuraho-03■ KHAJURAHO : La petite ville de Khajuraho est connue dans le monde entier pour ses temples. La réputation du site tient beaucoup aux magnifiques statues qui ornent les murs des temples et qui détaillent la vie indienne de l'époque avec ses divinités, ses animaux, ses artistes et aussi ses poses du Kamasutra.

 

INDE Carte 1 588 - Copie■ BENARES (Varanasi) est la cité la plus sacrée d’Inde. Cette visite reste une des expériences les plus fortes du voyageur qui découvre l’Inde. La plus célèbre des sept villes saintes de l’hindouisme s’étire le long du Gange. Un lieu unique au monde où vie et mort se côtoient de façon inextricable. Une visite de Varanasi est aussi l’occasion de découvrir Sarnath, lieu très important de pèlerinage bouddhiste où le Bouddha historique enseigna pour la première fois sa doctrine.

 

INDE Carte 2 224■ CALCUTTA (Kolkata) : Ancienne capitale de l'Inde britannique, haut lieu de la renaissance hindoue au XIXe siècle et plus tard bastion communiste, cette cité mythique, qui a pu apparaître un temps comme un des pôles révolutionnaires potentiels de l'Asie, symbolise souvent la misère que connaissent les grandes agglomérations des pays en voie de développement. Mais Calcutta a conservé son cachet, opposant au cœur autrefois britannique celui d’une Inde polymorphe et multiconfessionnelle.

Partager cet article

commentaires